Trois façons efficaces de mieux gérer votre temps

Trois façons efficaces de mieux gérer votre temps
Nous nous retrouvons souvent obligés de travailler au delà des heures de travail, et dans la plupart des cas, cela est dû au fait que nous ne parvenons pas à tirer le meilleur parti de notre temps. Lisez cet article pour apprendre les meilleures techniques de gestion du temps.

La bonne technique de gestion du temps peut vous aider à améliorer votre productivité, mais trouver celle qui vous convient n’est pas si facile. Cet article vous aidera dans cette tâche.

Vous est-il déjà arrivé d’arriver au travail déterminé à être productif, mais au lieu de cela, vous en sortez déprimé parce que rien n’a avancé ?

Eh bien, à moins d’être un sorcier capable d’arrêter le temps, sûrement, oui.

Mais pourquoi ? Parce que vous aviez trop de travail ? Ou à cause de la mauvaise influence de Marie qui réduit votre productivité ?

Quelle que soit la raison, je peux vous assurer que le manque de temps n’en est pas une !

Tout le monde dispose du même temps, mais ce qui fait la différence entre les plus productifs et les autres, c’est leur capacité à tirer le meilleur parti de leur temps.

Je vous présenterai ci-dessous trois techniques efficaces de gestion du temps, à quel profil elles conviennent le mieux et d’autres méthodes applicables pour les mettre au travail (oui, c’était fait exprès !).

C’est parti !

Les meilleures techniques de gestion du temps pour améliorer votre productivité au travail

1. La matrice d’Eisenhower : l’idéal pour ceux qui manquent de rigueur.
2. Le blocage de temps : l’idéal pour ceux qui se laissent facilement distraire
3. Avalez le crapaud : l’idéal pour les roi de la procrastination.

Technique 1 : la matrice d’Eisenhower

La matrice d’Eisenhower vous aide à classer par en séparant ce qui est urgent et important de ce qui ne l’est pas.

En bref, cette technique répartit vos tâches dans quatre cases différentes, chacune avec une stratégie de travail différente :

Image : les quatre quadrants d’Eisenhower

Cela se traduit par :

Q1 : Ce que vous ne voulez pas faire, mais que vous devez faire.
Q2 : Ce que vous voulez faire, et que vous devez faire.
Q3 : Ce que vous voulez faire, mais que vous n’avez pas besoin de faire.
Q4 : Ce que vous ne voulez pas faire, et que vous n’avez pas besoin de faire.

L’objectif ici est de filtrer les tâches moins urgentes et moins importantes que vous devriez soit déléguer soit ne pas faire du tout, en vous focalisant sur des tâches plus importantes.
À qui cela est-il destiné ?
La matrice d’Eisenhower est parfaite pour ceux qui manquent de rigueur et se retrouvent à gaspiller des heures sur des tâches mineurs qui ne font pas avancer le schmilblick.

De plus, cette technique est idéale pour les personnes comme moi qui travaillent sur plusieurs projets (rédaction de texte, conception de blog, etc.) car elle permet un meilleur flux de travail.

Par exemple, la matrice d’Eisenhower dans mon travail ressemblerait à quelque chose du genre :

Q1 : À faire.

Articles en attente de clients qui paient les factures

Q2 : Prévoir.

Les posts qui ne me rapportent pas d’argent mais aident mon blog et ma marque à long terme:

Q3 : Déléguer au logiciel de facturation.

Faire un suivi des factures des clients

Q4 : Ne pas faire

Jeter un œil aux pages de mes amis sur les réseaux sociaux:

(Je dois l’admettre je suis coupable dans les cases trois et quatre ! 😅).

Technique 2 : avalez le crapaud

Technique 2 : avalez le crapaud

La plupart des gens ont des tâches sur leur liste de choses à faire qu’ils aimeraient rayer et qui ensoleillerait leur journée si c’était fini.

Toutefois, ces tâches sont celles pour lesquelles ils n’ont absolument aucune motivation, et qui les poussent à procrastiner.

C’est là que la méthode entre en jeu et vous aide à identifier les tâches les plus importantes de votre liste.

Alors, je ne vous conseille pas d’avaler des crapauds, mais c’est une métaphore qui exprime ce concept :

Identifier une tâche cruciale pour la journée et la faire en premier.
Vous travaillerez toujours sur d’autres tâches, mais les plus importantes (et souvent les plus difficiles qui demandent toute votre énergie et attention) passeront en priorité.

● En bref, quand vous commencez votre journée de travail, évaluez quelle sera votre tâche la plus importante ou la plus pénible.
● Vous la classez ensuite comme prioritaire.
● Votre objectif est de finir cette tâche avant de commencer quoi que ce soit d’autre.
À qui cela est-il destiné ?
La méthode Avalez le crapaud est idéale pour ceux qui se sentent dépassés et ont besoin d’aide pour perfectionner leur agenda au travail sur des tâches qui sont importantes.

De plus, cette méthode est parfaite pour les procrastinateurs qui repoussent jusqu’à la dernière minute leurs tâches les plus importantes, puisqu’elle les force à terminer cette tâche avant quoi que ce soit d’autre.

Par ailleurs, la méthode Avalez le crapaud fonctionne également avec la technique des cases d’Eisenhower, puisque le crapaud ressemble beaucoup à :

Q1 : Ce que vous ne voulez pas faire, mais que vous devez faire.

Dans mon cas, c’est écrire des articles pour les clients avant la date butoir. Et pour vous ?

Technique 3 : le blocage de temps

Technique 3 : le blocage de temps

Le blocage de temps est une méthode de gestion du temps qui vous aide à améliorer votre productivité en vous concentrant sur votre travail sur des périodes spécifiques, d’où le blocage de temps.

● Tout d’abord, listez les tâches que vous devez réaliser et estimez ensuite le temps que cela prendra (et n’oubliez pas la fameuse « je dois m’occuper de ça tout de suite » qui pourrait survenir).
● Classez-les ensuite par priorité et allouez la partie de votre emploi du temps nécessaire pour la réaliser.
● Enfin, mettez votre blocage de temps en place à l’aide de votre application calendrier préférée et ajustez-vous si besoin (si vous avez du mal à respecter vos tranches horaires).

Cette technique vous apporte de la clarté afin d’utiliser au mieux votre temps et votre concentration (deux ressources extrêmement rares).

Des recherches ont même prouvé que la plupart des travailleurs ne peuvent rester vraiment productifs que 20 minutes, dès lors, le blocage de temps est idéal pour tirer le meilleur parti de cette ressource et éviter de prendre de mauvaises habitudes telles que le multitâche.

À qui est-ce destiné?

Le blocage de temps est utile pour ceux qui dévient souvent du programme qu’ils s’étaient fixé et qui ont besoin d’un cap à suivre.

Enfin, bloquer votre temps vous force à adopter (délibérément) une journée plus structurée, qui vous aide à atteindre ce « flux » bien plus rapidement en adoptant une éthique de travail avec un minimum de distractions.
Tout n’est pas aussi important que vous le pensez.

Il existe de nombreuses techniques de gestion du temps. Mais au final, ce qui compte vraiment, c’est votre capacité à séparer ce qui important de ce qui ne l’est pas.

Comme le dit l’expert en productivité, Brian Tracy, « On n’a jamais le temps de tout faire, mais on a toujours le temps de faire ce qui est important. »

De même, vous devez arrêter d’essayer de tout faire en même temps, et prendre l’habitude de vous concentrer sur une tâche qui peut faire avancer le schmilblick (quelle qu’elle soit).

Dites-moi :

Quelles stratégies utilisez-vous pour contrôler votre temps ? Quels sont vos résultats ? Faites-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous.