Bloquer votre temps : un guide étape par étape pour améliorer votre productivité

Le blocage de temps est une forme d’emploi du temps qui vous aide à améliorer votre productivité
Vous avez déjà eu le sentiment de ne pas faire de progrès sur votre liste de choses à faire ? Nous sommes tous passés par là.

Tous les jours, vous vous attaquez à des tâches importantes, mais à la fin de la journée, votre liste a à peine bougé, ou pire, elle est encore plus longue que lorsque vous avez commencé.

Il n’est pas agréable de se sentir coincé dans une boucle sans fin et de se noyer dans son travail.

Si vous vous reconnaissez dans cet exemple, il est peut être temps d’adopter une nouvelle approche de la journée de travail qui améliorerait votre productivité.

Bienvenue dans le blocage de temps.

Qu’est ce que le blocage de temps ?

Le blocage de temps est une forme d’emploi du temps qui vous aide à améliorer votre productivité en vous concentrant sur votre travail à des heures spécifiques. Avec cette approche, les tâches sont soulignées et organisées pour différentes dates/heures. À partir de là, vous vous concentrez sur un seul type de tâche (plutôt que plusieurs à la fois.) Ainsi, vous gagnez en clarté, en intention et apportez des délimitations importantes à votre journée.

Le blocage de temps est une sorte de méthode Pomodoro (qui tire son nom du minuteur de cuisine en forme de tomate), où vous travaillez pendant des « sprints » de 15-60 minutes à la fois et prenez ensuite une petite pause pour vous reposer avant de vous remettre au travail.

Le blocage de temps

L’approche du blocage de temps dans l’emploi du temps vous apporte une alternative à la version traditionnelle du travail où vous devez constamment faire face à des tâches, e-mails et autres demandes qui s’empilent tout au long de la journée.

Au contraire, cela crée une structure bien plus organisée à votre journée de travail, de manière à ce que vous puissiez vous plonger dans votre travail avec un minimum de distractions.
Pourquoi il est important de bloquer son temps

Pourquoi est-il important de bloquer son temps ?

En bref : Cela vous aide à préserver deux ressources extrêmement précieuses : votre temps et votre concentration.

Quand les distractions et les e-mails commencent à monopoliser votre journée, la productivité s’effondre. Certaines données indiquent qu’il faut en moyenne 23 minutes pour se concentrer à nouveau après avoir été interrompu.

Des experts en productivité tels que Cal Newport font écho à cette idée :

« Laisser votre boîte de réception contrôler votre journée n’est acceptable que pour les débutants ou ceux qui se contentent d’une carrière limitée, mais les meilleurs travailleurs considèrent leur temps de la même manière que les meilleurs investisseurs considèrent leur capital, comme une ressource dont il faut maximiser le retour sur investissement. »

Cette approche de l’emploi du temps vous permet de prendre le contrôle, de rester concentrer et de décider sur quoi vous voulez travailler et quand.

Bloquer votre temps vous apporte également d’autres avantages :

Établit un flux
Le flux est votre état de travail où vous êtes concentrés et travaillez à votre efficacité maximum. Bloquer votre temps vous aide à atteindre cet état de concentration qui vous permet de dédier des moments de votre journée à des tâches très spécifiques (et à rien d’autre.)

Minimise les distractions
Étant donné que le blocage de temps est l’inverse du multitâche, il vous permet de vous concentrer sur une seule tâche. Vous avez ainsi plus d’énergie à dédier à ce sur quoi vous travaillez, ce qui est une bonne nouvelle, puisque l’absence de distraction peut améliorer l’attention aux détails et réduit le risque d’erreurs.

Crée un sentiment de contrôle
Quand nous avons plus de contrôle sur ce que nous faisons et quand, cela réduit notre niveau de stress et d’anxiété. À court terme, le blocage du temps vous permet de mieux contrôler votre journée plutôt que de la « subir ». À long terme, cela vous permet d’avoir un emploi du temps plus efficace et une meilleure prise de décision.

Comment utiliser le blocage de temps : un guide étape par étape

Bloquer votre temps
Nous savons que bloquer son temps apporte des avantages majeurs. Mais comment l’appliquer ?

Étape 1 : identifier les tâches qui doivent être réalisées
La première étape est de vous demander : quelles sont les tâches répétitives à réaliser chaque semaine ? Dressez la liste de ces tâches, et hiérarchisez-les ensuite par importance.

En parallèle, vous devez réfléchir à comment vous voulez organiser votre semaine pour une productivité maximale. Soyez réaliste dans vos attentes et demandez-vous ce qui est pertinent pour chaque jour. Avez-vous des réunions les mardis ? Votre boîte mail déborde les lundis ? Organisez-vous en fonction.

Étape 2 : estimez le nombre d’heures de travail nécessaire à chaque tâche
Ensuite, faites une estimation du temps que vous passez à faire chaque chose. Assurez-vous de calculer également le temps gaspillé (et découpez-le.) Vous n’êtes pas obligé de faire ces estimations à la minute près, établissez simplement une idée générale pour commencer.

Si vous ne savez pas quel temps accorder à telle ou telle tâche, utilisez un outil de suivi de temps tel que Noko pour vous donner une bonne idée du temps que vous passez sur différentes tâches.

Étape 3 : décidez combien de temps flexible vous souhaitez allouer à votre emploi du temps
Vous avez un imprévu ? C’est la vie ! C’est pourquoi vous aurez besoin d’avoir prévu du temps pour ces diverses tâches et petites surprises qui apparaissent en criant « c’est super urgent ! » Ce temps flexible peut être utilisé pour les tâches imprévues et/ou les réunions de dernière minute, un rendez-vous chez le médecin, etc.

Quand vous pensez avoir terminé, réfléchissez au type d’organisation dans laquelle vous travaillez et quelles sont les normes pour les réunions : Est-ce que les employés les organisent à l’avance ? Est-ce que vous êtes censés avoir du temps libre ? Cela vous aidera à allouer votre temps de manière plus réaliste.

Étape 4 : revoyez votre organisation
Votre blocage de temps est presque complet, il est temps de calculer le nombre d’heures listées et le temps laissé pour les réunions imprévues. Demandez-vous : Est-ce que cela dépasse vos heures de travail ? Est-ce que c’est moins ? Dans tous les cas, vous devez vous adapter en fonction.

L’adaptation n’est pas non plus un processus immédiat. Laissez votre blocage de temps évoluer. Si votre travail change en fonction des saisons ou de la période de l’année, gardez à l’esprit que vous devrez faire une évaluation de votre processus tous les mois ou tous les trimestres.

Étape 5 : mettez en place votre blocage de temps à l’aide de votre application de calendrier préférée

Il est maintenant temps d’agir. Si votre blocage de temps est inclus dans une application de calendrier telle que Calendly, Plan, HourStack, ou simplement le calendrier de votre téléphone, vous pouvez l’utiliser à bon escient et le tester.

Si vous avez du mal à respecter votre répartition de temps, postez-vous des alertes quotidiennes pour vous aider à rester concentré sur votre tâche. Et si besoin, adaptez votre emploi du temps.
Soyez plus productif en bloquant votre temps
Le blocage de temps n’est pas à la portée de tout le monde, mais c’est très utile si vous avez besoin de plus de structure et de concentration dans votre journée de travail. Est-ce que c’est votre cas ? Vous n’avez rien à perdre à essayer.

En suivant les étapes citées ci-dessus, vous êtes sûr de développer un plan intelligent et réaliste qui vise à atteindre une journée de travail plus efficace. Peut-être allez vous découvrir le secret d’une optimisation totale de votre productivité au travail.