Merci pour votre inscription! 🎉

Merci 🎉pour votre inscription!

Vous devriez recevoir notre newsletter mensuelle prochainement.

S’abonner à notre newsletter 😊

Réussir votre transition numérique grâce à un développement informatique à la portée de tous

Réussir votre transition numérique grâce à un développement informatique à la portée de tous

Nous tous chez monday.com

Cela fait maintenant des années qu’on nous parle de la transformation numérique. Et pendant ce temps, l’informatique n’a jamais cessé d’évoluer. 

Les développeurs, submergés par un flux incessant de demandes informatiques, ne peuvent tout simplement pas suivre le rythme.

Entrez dans l’univers du développement informatique à la portée de tous, un monde dans lequel la charge qui pèse sur les services informatiques est allégée et où règnent la vitesse et l’innovation. 

Comment le développement informatique à la portée de tous, associé à des logiciels low-code/no-code, peut-il vous aider à réussir votre transformation numérique ? C’est justement ce que va vous révéler cet article. 

Qu’est-ce que le développement informatique à la portée de tous ?

Le développement informatique à la portée de tous permet à tout un chacun de développer des applications, et cela sans avoir suivi de formation dans le développement informatique ni faire partie d’un service informatique ou de R&D. On appelle ces personnes des « développeurs citoyens » parce qu’elles créent de nouvelles applications web ou mobiles qui sont fonctionnelles et qui s’intègrent dans leur environnement numérique, sans codage lourd.

Plateformes low-code ou no-code : les outils indispensables des développeurs citoyens

Les plateformes low-code et no-code sont les pièces maîtresses de la boîte à outils numérique du développeur citoyen. Ces plateformes utilisent un environnement de développement intégré (EDI) visuel, dans lequel les utilisateurs organisent les composants de l’app par simple glisser-déposer pour créer de nouvelles applications.

Contrairement à la méthode traditionnelle de développement d’applications, les utilisateurs qui utilisent des plateformes low-code/no-code peuvent créer des applications fonctionnelles en à peine quelques jours, voire quelques heures (plutôt que des semaines ou des mois). Et tout cela avec un minimum de codage.

Utilisées conjointement, les plateformes low-code/no-code permettent aux entreprises de produire rapidement de nouvelles app répondant à des besoins précis avec leurs propres talents et ressources. 

Low-code et no-code : quelle est la différence ?

Les plateformes low-code nécessitent une part de codage, mais beaucoup moins que dans le développement traditionnel. Souvent, les programmeurs utilisent des solutions low-code pour créer les bases d’une app, que les non-développeurs peuvent ensuite terminer et personnaliser sans avoir à coder. 

Les plateformes no-code permettent aux utilisateurs n’ayant aucune expérience du codage de créer des applications avec des éléments de construction fonctionnels et réutilisables sur un EDI visuel.

Dans les deux cas, les services informatiques doivent garder le contrôle absolu des droits d’accès aux données, aux fonctionnalités et aux systèmes. C’est ce qui permet de sécuriser les données, conformément aux politiques de l’entreprise.

Sans développeurs citoyens, votre transformation numérique sera laborieuse

L’informatique ne peut pas tout faire toute seule, du moins si la rapidité, la réalisation des objectifs clés et la satisfaction de vos collaborateurs comptent à vos yeux. 

Lorsque votre service informatique est tellement débordé qu’il est incapable de fournir rapidement de nouvelles solutions, les développeurs et les employés sont frustrés. Les développeurs sont fatigués de voir que leur pipeline n’en finit pas et les employés en ont assez d’attendre que les développeurs créent des applications. Par ailleurs, la lenteur des délais de réaction vous rend moins compétitif sur un marché qui évolue vite et vous empêche d’atteindre vos objectifs les plus importants.

Armé de citoyens développeurs, vous pouvez surmonter ces défis et en tirer d’autres bénéfices : 

1. Gagner en rapidité à moindre coût

La transformation numérique est censée être rapide. Pour rester compétitif sur le marché et conserver votre clientèle, vous devez évoluer rapidement et en permanence. 

Mais, comme nous l’avons déjà souligné, la pression exercée sur les services informatiques pour développer, personnaliser et préparer l’entreprise aux nouvelles applications est trop forte pour être assez rapide.

Les citoyens développeurs peuvent toutefois vous y aider. En démocratisant de précieuses mais coûteuses capacités de développement, vous répartissez la création d’applications innovantes qui feront gagner du temps à de nombreux collaborateurs de l’entreprise. Ainsi, selon 451 Research, l’intégration d’outils low-code/no-code peut accroître l’efficacité du développement de 50 à 90 %. 

En termes de coûts, le développement d’applications à un rythme plus rapide sera également moins élevé. 

Le temps des développeurs coûte cher. Les programmeurs des sociétés de logiciels les plus performantes gagnent en moyenne 200 à 300 dollars de l’heure. Si vos développeurs consacrent leur temps et leur expertise aux projets de développement les plus complexes et si les développeurs citoyens sont capables de répondre à leurs propres besoins, votre organisation fera des économies et évoluera plus rapidement.

2. Améliorer l’expérience numérique des employés

L’expérience numérique des employés correspond à l’impact de la technologie sur la vie quotidienne des employés au travail. Demandes de nouvelles solutions informatiques qui s’accumulent, manque d’applications nécessaires aux employés et pression constante pour en faire toujours davantage et plus vite… tout cela concourt à augmenter le stress des employés et à faire baisser leur productivité.

Au final, cela génère une mauvaise expérience numérique pour de nombreux employés. 

Imaginez chaque semaine que vous deviez créer un rapport sur les performances de votre équipe. Pour ce faire, vous devez utiliser différentes applications et saisir manuellement toutes les données.

Voilà l’exemple typique d’une mauvaise expérience numérique pour les employés : elle est chronophage, source d’erreurs et contribue au stress numérique.

Et le pire dans tout cela ? Eh bien, le fait de savoir qu’il existe une solution qui peut générer vos rapports automatiquement, mais que vous devrez faire sans parce que le service informatique est débordé et que vous ne pouvez rien en attendre avant au moins trois mois.

Ouvrir aux développeurs citoyens la possibilité de participer au développement d’applications peut considérablement améliorer l’expérience numérique des employés. Le développement informatique à la portée de tous permet d’alléger la charge de travail des équipes informatiques. Résultat, moins de stress et plus de temps pour travailler plus rapidement et plus efficacement sur des tâches qui requièrent toute leur expertise.

Pour les non-développeurs, le fait de pouvoir créer des applications renforce l’autonomie, ce qui leur permet de répondre à leurs propres besoins et de réduire les délais. En outre, ils comprendront mieux les capacités et les limites de la technologie, ce qui les mettra en position de proposer des idées plus innovantes.

3. Accroître l’adoption par les utilisateurs et l’efficacité

L’adoption par les utilisateurs est l’un des aspects les plus importants de la transformation numérique.

Vous achetez des outils dotés de capacités avancées. Vous les déployez. Et puis ils finissent au placard parce que vos collaborateurs ne peuvent pas les intégrer dans leur travail. Vous êtes déjà passé par là ? 

Maintenant, imaginez que vos collaborateurs puissent créer exactement ce dont ils ont besoin pour faire leur travail. Au final, ils utiliseraient davantage ce logiciel. Voilà pourquoi il est si important d’autonomiser les développeurs citoyens.

 Lorsque vos collaborateurs peuvent créer des applications qui répondent directement à leurs besoins, sans la complexité et les fonctionnalités superflues des solutions standard, vous n’avez pas à les convaincre d’adopter le logiciel. Au contraire, ils adoptent l’outil avec enthousiasme et vont même étendre son utilisation au fil du temps. 

Les problèmes du développement informatique à la portée de tous et la menace du « Shadow IT »

Le développement informatique à la portée de tous présente de nombreux avantages. Toutefois, il existe également certains écueils à éviter.

Certes, les développeurs ne demandent qu’à réduire leur charge de travail. Toutefois, une bonne partie d’entre eux ne voient pas que des avantages à l’émergence de développeurs citoyens qui ne sont pas forcément familiers avec les données, la sécurité et l’infrastructure informatique. Certains des plus gros problèmes que posent les développeurs citoyens relèvent du Shadow IT. Le « Shadow IT » désigne l’utilisation de logiciels ou de matériel informatique par un service ou un individu à l’insu ou sans l’approbation des services informatiques ou de sécurité.

Parmi les exemples courants de Shadow IT, citons l’adoption non sanctionnée d’outils tels que Dropbox ou Google Drive, que les employés peuvent facilement télécharger et utiliser pour partager des documents ou des données privés.

Mais l’utilisation d’Instagram et de Skype sur des appareils d’entreprise sans l’autorisation des services informatiques relève aussi du « Shadow IT ». Ce qui semble inoffensif pour les employés peut s’avérer une menace redoutable pour la sécurité de votre organisation. Si Instagram est problématique, alors donner aux employés la possibilité de créer leurs propres applications et de les utiliser ressemble sans doute au pire cauchemar de votre responsable de la sécurité des systèmes d’information.

Les principales conséquences du Shadow IT sont les suivantes :

 

  • Augmentation des failles de sécurité :
    les employés qui ne sont pas formés aux normes de sécurité ou à la conformité réglementaire peuvent créer des applications susceptibles de mettre en péril les systèmes et les données de l’entreprise. Et cela risque d’ouvrir des brèches aux conséquences désastreuses.
  • Assistance insuffisante :
    si le service informatique n’a pas connaissance de toutes les applications créées par les développeurs citoyens, il risque de ne pas pouvoir fournir une assistance en cas de problème ou de bug.
  • Manque d’extensibilité :
    toutes les nouvelles applications doivent être extensibles. L’objectif du développement informatique à la portée de tous n’est pas de développer des outils pour un usage exclusif, mais d’intégrer de nouvelles et précieuses solutions dans l’écosystème numérique. Par ailleurs, des démarches doivent être entreprises pour transférer la propriété d’une app si son créateur quitte l’entreprise.

 

Pour éviter ces problèmes, vous devez fixer des attentes réfléchies. L’adoption de logiciels low-code/no-code et la possibilité pour les citoyens développeurs de créer des applications ne doit pas déboucher sur l’anarchie. Il est impératif de définir une structure et un processus clairs, afin que le service informatique puisse surveiller l’écosystème numérique et ainsi éviter les problèmes.

Donnez du pouvoir aux développeurs citoyens et faites avancer votre transformation numérique

En donnant à vos collaborateurs la possibilité de devenir développeurs citoyens, vous pouvez atteindre le degré de rapidité, d’agilité et d’efficacité indispensable pour mener à bien votre transformation numérique. 

Bien sûr, les équipes informatiques doivent toujours garder le contrôle du développement des applications. Mais en donnant à vos collaborateurs l’autonomie nécessaire pour répondre rapidement à leurs propres besoins en matière d’applications et en réduisant votre dépendance envers les services informatiques, votre transformation numérique sera bien plus facile.

 

Un problème pour s’inscrire?
Contactez nous 24 h/24