Merci pour votre inscription! 🎉

Merci 🎉pour votre inscription!

Vous devriez recevoir notre newsletter mensuelle prochainement.

S’abonner à notre newsletter 😊

Le multitasking : l’ennemi n°1 de la productivité

Le multitasking : l’ennemi n°1 de la productivité

Nous tous chez monday.com

Si vous pensez qu’avoir la capacité de faire plusieurs choses en même temps est un atout, détrompez-vous. Il s’agit d’un handicap majeur à la productivité. Pour en savoir plus, référez-vous aux dernières études sur la démystification du multitasking, ou multitâche en français.
Vous avez entendu parler de ces personnes qui sont capables de faire plusieurs choses à la fois ? Vous savez, ceux qui peuvent répondre aux appels des clients tout en envoyant des e-mails, ou ceux qui arrivent à discuter avec un collègue tout en terminant un rapport. Vous en avez sûrement entendu parler, oui, surtout de la part de ces « gourous de la productivité » qu’on retrouve au travail.
Mais la vraie question à se poser c’est de savoir si ces personnes se concentrent vraiment sur au moins une de leurs tâches. Eh bien, pas vraiment.
Faire plusieurs choses à la fois, ce n’est pas la même chose qu’être productif. Comme le disait Steve Uzzell dans The One Thing, « le multitasking, c’est juste l’occasion de rater plusieurs choses à la fois. »
En fait, il existe de nombreuses recherches qui font le lien entre le multitasking et des problèmes de taille, tels que des maladies mentales graves, une faible productivité et bien plus encore. Mais malgré ces découvertes scientifiques, beaucoup de personnes considèrent à tort que le multitasking est un atout de productivité et cherchent à améliorer leur capacité à faire plusieurs choses en même temps. Elles font fausse route.
Dans cet article, j’utiliserai la science et la recherche pour réfuter le très prisé multitasking et je partagerai avec vous des clés pour vous orienter dans la bonne direction. Alors, allons-y.

Qu’est ce qui ne va pas avec le multitasking ?

Internet regorge de « trucs et astuces » pour améliorer vos capacités à faire plusieurs choses en même temps, ce qui améliorerait prétendument votre productivité, sauf que c’est complètement faux !
Ne me croyez pas sur paroles, et découvrez trois problèmes clés du multitasking identifiés par des études récentes et soutenus par des données solides :

Problème 1 : vous perdez de vue ce qui est important

Notre cerveau est conçu pour se concentrer sur une seule chose. Alors, le bombarder d’informations ne fera que le ralentir. Comme le souligne le neuroscientifique du MIT Earl Miller, « quand les gens pensent faire plusieurs choses à la fois, il passent en fait très rapidement d’une tâche à l’autre. Et chacun de ces passages à un coût sur le plan cognitif. » En effet, ce basculement constant déclenche une réaction de dopamine dans le cerveau, ce qui nous encourage à continuer de passer d’une tâche à l’autre pour avoir ce sentiment immédiat de satisfaction. À terme, cela mène à une dangereuse boucle de rétroaction qui vous donne l’illusion que vous accomplissez énormément de choses : vous êtes « faussement productif ». En réalité ? Vous n’avez pas fait grand chose, ou du moins rien qui ne requiert une véritable concentration. (Non, répondre aux e-mails, ça ne compte pas !)

Problème 2 : vous réduisez votre efficacité

Faire trop de choses à la fois divise votre attention, vous êtes plus facilement distrait  et ne vous concentrez plus sur la tâche que vous devez accomplir. Ce n’est pas tout, le multitasking réduit votre mémoire car votre cerveau passe d’une tâche à l’autre, ce qui entraine une perte d’efficacité. Plus précisément, on l’estime à une perte de 28 % par journée de travail moyenne ! Au final vos objectifs ne sont pas atteints malgré le fait que vous y consacrez plus d’heures, par manque d’efficacité. Il n’est pas étonnant que 65 % des commerciaux passent une grande partie de leur temps à faire des activités qui ne génèrent aucun profit, et finissent par ne pas respecter leurs quotas malgré le fait qu’ils « travaillent dur. »

Problème 3 : vous vous sentez à plat

Notre cerveau n’est pas fait pour le multitasking. Alors, le forcer à un tel exercice lui fera plus de mal que de bien. En fait, une étude menée par l’Université de Londres a révélé que le multitasking entraîne une baisse significative du QI. Ce n’est pas tout : ces baisses sont les mêmes que celles observées chez ceux qui passent une nuit blanche ou qui fument de la marijuana. Pas étonnant que le multitasking augmente la production de cortisol, une hormone qui provoque le stress. Après tout, vous travaillez d’arrache-pied, faites plus d’erreurs que d’habitude, et prenez plus de temps que nécessaire; c’est la recette du burn out.
Beaucoup d’autres études ont démontré les effets négatifs du multitasking et soulignent la même chose : le multitasking est une très mauvaise éthique de travail qui cause plus de mal que de bien et on doit y mettre fin immédiatement. Ce qui m’amène à mon point suivant…

Comment arrêter de faire plusieurs choses en même temps : Les meilleures conseils des équipes super-productives.

En théorie, le multitasking vous permet de faire beaucoup plus à la fois. Mais le fait est que ce n’est qu’une illusion de productivité. Qui plus est, nous vivons dans un monde de distractions, phénomène renforcé par l’avènement des technologies faites pour capter notre attention, ce qui nous empêche de nous concentrer sur une seule chose. Mais les bases du cerveau humain tiennent bon.
En fait, vous vous en sortirez mieux en focalisant toute votre attention sur une seule tâche plutôt qu’en essayant d’être partout à la fois. Alors, comment éviter les distractions et être plus productif au travail ? Eh bien, il n’y a pas de solution miracle à la productivité. Mais être conscient des priorités est un bon point de départ.
Bienvenue dans la pleine conscience de l’espace de travail. La pleine conscience vous permet de terminer complètement une seule tâche avant de passer à la suivante. Cela permet de terminer rapidement chaque tâche.
D’autre part, le multitasking est ce qui nous éloigne de l’instant présent, le principe de base de la pleine conscience. Cependant, bien que la pleine conscience soit un principe simple, elle est loin d’être facile. Mais il existe quelques bonnes habitudes à mettre en place pour favoriser cet état d’esprit.

Stratégie 1 : gérer son travail de manière hebdomadaire

L’idée est qu’une fois que vous avez organisé votre charge de travail, vous avez tout ce dont vous avez besoin. Vous passerez alors plus de temps à faire plutôt qu’à penser à ce que vous allez faire ensuite.
Je vous conseille de créer un tableau des tâches pour diviser les semaines de travail complexes en petites journées réalisables et d’établir un emploi du temps clair pour chaque journée.

Par ailleurs, diviser la semaine de travail vous aide à créer un sentiment d’urgence qui vous motivera, vous ou votre équipe, à vous mettre au travail et à atteindre vos indicateurs de performance clés.

Stratégie 2 : créer un espace sans distractions

Les distractions sont une vraie plaie quand vous tentez d’être en pleine conscience, car elles vous empêchent d’avoir une concentration absolue. C’est pourquoi il est important de créer un espace de travail sans distractions et sans risque d’interruptions potentielles.
Voici quelques astuces pour vous aider à créer un tel espace
:

Observez votre comportement et identifiez ce qui vous distrait (e-mails, réseaux sociaux, collègues, etc.).

Une fois que vous avez identifié la cause, éliminez-la de votre espace de travail. Par exemple, utilisez des applications de productivité pour bloquer les notifications des réseaux sociaux pendant les périodes de travail intensif.

Trouvez un endroit calme pour travailler (loin de votre collègue bavard(e)).

Le secret de la productivité : ne faites pas plusieurs choses à la fois

Être plus productif, ce n’est pas être capable de faire plusieurs choses à la fois. Au contraire, c’est la capacité de mieux organiser son temps, de manière à vous concentrer sur ce qui est le plus important. Mais ne vous attendez pas à devenir un dieu de la productivité du jour au lendemain. La productivité est un processus long qui vous demandera du temps et des efforts, la clé est d’ajuster votre stratégie jusqu’à trouver la bonne pour vous.

Consultez notre blog pour plus d’idées clés et des exemples suivis par les équipes les plus productives du secteur.

Un problème pour s’inscrire?
Contactez nous 24 h/24